L’espace DD, visions durables pour la culture

 

Alors que le réchauffement climatique s’accélère, et que la transition écologique semble (enfin ?) à l’agenda du plus grand nombre, nous vous proposons un programme aussi politique qu’opérationnel, aussi engagé que technique, et riche de points de vue singuliers. 

Portés par des autrices, des organisateurs, des prestataires et des institutions les visions sectorielles, les témoignages, et retours d’expérience s’enchainent à un rythme soutenu pour vous offrir le meilleur de l’actualité écologique culturelle dans un programme augmenté. Découvrez le détail de la programmation autour de 3 parcours :

Parcours DécarbonationParcours MobilitéParcours Égalité des genres 

Ainsi qu’une carte blanche à Emily Loizeau, première marraine de l’Espace DD

+ Espace DD salle 200

Carte blanche à David Irle, co-auteur de l’ouvrage « décarboner la culture »

Choisie ou subie, la transition écologique aura lieu. Elle vient heurter les valeurs et le modèle économique de la filière, notamment autour du ...

Choisie ou subie, la transition écologique aura lieu. Elle vient heurter les valeurs et le modèle économique de la filière, notamment autour du processus de décarbonation. Mobilité, numérisation, libertés artistiques : David Irle présente trois enjeux essentiels pour le spectacle vivant qui structurent le livre « décarboner la culture » dont il est co-auteur.

L’intervention de David Irle sera suivie d’une rencontre à la librairie de l’espace DD

 

12h15-12h35

+ Espace DD salle 200

Carte blanche à Jean-Claude Herry, fondateur d’Ipama

Comment mettre en place une démarche RSE cohérente, crédible et pérenne ? L’équipe Ipama, co-autrice de l’ouvrage “L’organisation ...

Comment mettre en place une démarche RSE cohérente, crédible et pérenne ?
L’équipe Ipama, co-autrice de l’ouvrage “L’organisation d’événements engagés et responsables” aux éditions CNM, vous présente son approche de la transition culturelle.

11h35-11h55

+ Espace DD salle 200

Carte blanche à Vanasay Khamphommala, dramaturge et performeuse

Vanasay Khamphommala fonde en 2018 la compagnie Lapsus chevelü dont l’ambition est de « transphormer le monde », en y intégrant une réflexion ...

Vanasay Khamphommala fonde en 2018 la compagnie Lapsus chevelü dont l’ambition est de « transphormer le monde », en y intégrant une réflexion sur les transitions culturelles, économiques et écologiques. En parallèle de ses créations pour les plateaux, elle expérimente des performances au format radical dont elle présentera les enjeux esthétiques et politiques.

18h45-19h05

+ Espace DD Salle 200

Clauses d’exclusivité et mobilité des publics : une pratique à abolir ? Enjeux environnementaux et éthiques de la mobilité des artistes

Toutes les études et bilans carbone le montrent, la majeure partie de l’impact environnemental d’un évènement provient du déplacement du public ...

Toutes les études et bilans carbone le montrent, la majeure partie de l’impact environnemental d’un évènement provient du déplacement du public et des artistes. Dès lors, comment considérer les clauses d’exclusivité, largement pratiquées dans le secteur culturel, et imposées parfois jusqu’aux premières parties, qui empêchent les artistes de couvrir le territoire et forcent le public à effectuer de plus longues distances ? A l’aide d’un plateau riche de points de vue complémentaires, nous débattrons des incidences éthiques et environnementales de ces clauses.

Débat

Avec Perrine Delteil, programmatrice, Krumpp, Festivals les 3 Eléphants & Europavox, Kem Lalot, responsable programmation, Les Eurockéennes de Belfort, Fanny Valembois, co-pilote Pôle Culture – The Shift Project et consultante, Le Bureau des Acclimatations et Christophe Spagnuolo, bookeur, Zamora Production

Modéré par Emily Gonneau, fondatrice & directrice, Nüagency et Unicum Music

17h-18h

+ Espace DD Salle 200

Comment accorder son éthique écologique et sa stratégie partenariale ?

Soutenu par des entreprises multinationales depuis deux décennies, le festival a repensé sa politique partenariale pour rester en phase avec ses ...

Soutenu par des entreprises multinationales depuis deux décennies, le festival a repensé sa politique partenariale pour rester en phase avec ses valeurs. Au travers de consultations exigeantes favorisant le tissu local et un impact écologique maitrisé, Jazz à Vienne a fait le choix d’orienter sa stratégie de sponsoring vers des collaborations qui ont toujours plus de sens. Retour d’expérience.

Etude de cas : la démonstration de Jazz à Vienne

Avec :  Quentin Thomé, responsable partenariat et développement, Jazz A Vienne

10h20-10h50

+ Espace DD salle 200

Comment réduire efficacement l’empreinte carbone des programmations ? Étude de cas avec l’outil Bilan Carbone® par Rudy Guilhem-Ducléon

Les choix de programmation sont trop rarement questionnés à l’aune de leur impact carbone. Quels leviers les équipes de programmation ont-elles ...

Les choix de programmation sont trop rarement questionnés à l’aune de leur impact carbone. Quels leviers les équipes de programmation ont-elles à leur portée pour le moduler ? Réponse avec la keynote de Rudy Guilhem-Ducléon, Chargé de mission développement durable et responsable de projets au Collectif des festivals.

10h05-10h25

+ Espace DD Salle 200

Compensation carbone, une mauvaise stratégie contre un véritable problème

La compensation carbone se généralise comme un argument de vertu écologique dans tous les domaines de l’économie. Or ses effets semblent être ...

La compensation carbone se généralise comme un argument de vertu écologique dans tous les domaines de l’économie. Or ses effets semblent être plus vicieux qu’efficaces. Participe-t-elle réellement de la transition écologique des organisations ? Planter des arbres suffit-il ?

Avec Gwendolenn Sharp, fondatrice & coordinatrice, The Green Room et Fanny Valembois, co-pilote Pôle Culture – The Shift Project et consultante, Le Bureau des Acclimatations

16h25-16h55

+ Espace DD Cosylab (Salle G)

Découvrez l’énergie (vraiment) verte, locale et citoyenne avec Enercoop

Est-ce que l’électricité peut être propre ? Est-ce qu’on peut changer le monde en changeant de fournisseur d’électricité ? ...

Est-ce que l’électricité peut être propre ? Est-ce qu’on peut changer le monde en changeant de fournisseur d’électricité ? C’est quoi la transition énergétique ? Est-ce qu’on peut éclairer un festival ou un théâtre grâce au soleil et au vent ? Autant de questions que vous pourrez poser à Enercoop, fournisseur d’électricité vraiment verte, locale et citoyenne, dans un format d’échange interactif consacré à l’énergie.

10h-10h40

le 12 janvier : 9h30-10h10

+ Espace DD Cosylab (Salle G)

Découvrez le fonds d’aide pour des arts vivants responsables (FAAR)

Dans le secteur culturel, comme ailleurs, les rapports de domination rendent inégal l’accès à la création et aux circuits de financement. Le ...

Dans le secteur culturel, comme ailleurs, les rapports de domination rendent inégal l’accès à la création et aux circuits de financement. Le FAAR (fonds d’aide pour des arts vivants responsables) a été créé avec la volonté de défendre concrètement l’égalité d’accès à la création et l’environnement dans les arts vivants. Nous souhaitons soutenir des artistes indociles et volontaires pour déstabiliser les « croyances » dans la légitimité à créer.

Avec Sarah Tick, membre fondatrice, FAAR, et Vanasay Khamphommala, metteuse en scène et performeuse, Cie Lapsus Chevelü

13h30-14h10

+ Espace DD Cosylab (Salle G)

Est-il possible d’être producteur de spectacle écoresponsable ? Junzi Arts témoigne

Comment produire des spectacles et être en accord avec ses convictions écologiques ? Junzi Arts fait partie des sociétés de spectacles engagées ...

Comment produire des spectacles et être en accord avec ses convictions écologiques ? Junzi Arts fait partie des sociétés de spectacles engagées sur ces questions. Relation aux artistes, gestion des tournées, démarche de compensation : Jérémie Charbonnel, son cofondateur, et Laura Le Goff, sa directrice de production, partagent leur analyse des contradictions qui résident dans la gestion d’une société de spectacle qui tente d’être écoresponsable.

12h30-13h10

+ Espace DD salle 200

Intrications, par Reine Prat

Les inégalités se conjuguent, les manières dont elles opèrent, les domaines où elles s’exercent s’éclairent les unes les autres. De même ...

Les inégalités se conjuguent, les manières dont elles opèrent, les domaines où elles s’exercent s’éclairent les unes les autres. De même s’articulent les représentations proposées au public, l’organisation du secteur, la vie privée de celles et ceux qui y travaillent. Les personnes discriminées, notamment en fonction de leur sexe/genre et/ou de leur origine, sont considérées comme faisant partie de la nature, ce qui justifierait une même soumission à l’ordre patriarcal.

keynote

Par Reine Prat, autrice de deux rapports ministériels, Pour l’égalité dans les arts du spectacle et de l’ouvrage Exploser le plafond. Précis de féminisme à l’usage du monde de la culture.

15h-15h20

+ Espace DD Cosylab (salle G)

Les personnels culturels sont-ils compétents pour mener la transition écologique ? Un état des connaissances réalisé par le collectif étudiant Réveil Culture

Un état des connaissances réalisé par le collectif étudiant Réveil Culture Avec Lucy Decronumbourg, chargée de production et tutrice du projet ...

Un état des connaissances réalisé par le collectif étudiant Réveil Culture

Avec Lucy Decronumbourg, chargée de production et tutrice du projet Réveil Culture, La Poursuite du Bleu. Le collectif Réveil Culture regroupe plus de 200 étudiantes et étudiants de l’enseignement supérieur de la culture, et s’efforce de mobiliser les personnels du secteur pour en accélérer la transition écologique. Dans cette seconde étude, le collectif interroge le niveau de connaissance, d’intérêt et d’attente des professionnels et étudiants sur ces sujets.

11h30-12h10

+ Espace DD salle 200

Panoramas, un festival décroissant ?

Alors que s’annonce sa 26e édition, le festival de musiques électroniques Panoramas devient précurseur, en étant le premier à changer ...

Alors que s’annonce sa 26e édition, le festival de musiques électroniques Panoramas devient précurseur, en étant le premier à changer ouvertement de modèle. En assumant un format « plus petit mais plus beau », plus local, et moins énergivore, Panoramas serait-il en train d’ouvrir la voie vers une transition heureuse et festive ?

keynote

Par Eddy Pierres, directeur – Wart

13h25-13h45

+ Espace DD salle 200

Producteurs, productrices, pour réussir votre transition, écoutez vos directions techniques !

En tant que maîtres d’œuvre, les directions techniques des évènements ont en main des leviers forts pour relever vos objectifs de ...

En tant que maîtres d’œuvre, les directions techniques des évènements ont en main des leviers forts pour relever vos objectifs de performance socio-économique et environnementale. Comment production et direction technique peuvent-elles mieux se comprendre et atteindre ensemble ces objectifs de développement durable ?

Plaidoyer par Samuel Brouillet, directeur technique et gérant, Zebulon régie

15h15-15h35

+ Espace DD salle 200

Ralentir, réduire les échelles, renoncer : Il est urgent de changer de modèle !

Comment réduire ses impacts négatifs dans un écosystème culturel qui valorise la course au toujours plus :  des jauges toujours plus grandes, ...

Comment réduire ses impacts négatifs dans un écosystème culturel qui valorise la course au toujours plus :  des jauges toujours plus grandes, des tournées toujours plus loin, toujours plus vite… Les éco-gestes suffiront-ils ? Faut-il commencer à amorcer une réduction des échelles ?

keynote

Présenté par : Fanny Valembois, co-pilote Pôle Culture – The Shift Project et consultante, Le Bureau des Acclimatations

 

9h50-10h10

+ Espace DD Cosylab (salle G)

Repenser totalement sa production de déchets de restauration : l’exemple de Jazz à Vienne

Jazz à Vienne a totalement inversé la gestion des déchets alimentaires de son festival : plutôt que de gérer les emballages produits par les ...

Jazz à Vienne a totalement inversé la gestion des déchets alimentaires de son festival : plutôt que de gérer les emballages produits par les stands alimentaires, le festival a fait concevoir une feuille alimentaire compatible avec la filière de méthanisation locale, avec laquelle les stands de restauration devaient imaginer une offre alimentaire. Renversant !

Avec : Christophe Toni, responsable partenariat et développement, Jazz A Vienne

 

11h-11h40

+ Espace DD salle 200

Transformer un déchet en ressource : l’innovation au service de l’environnement et de la société

L’une a développé un système d’urinoires féminines sans eau, l’autre a conçu et breveté une technique biosourcée de dépollution des mégots. ...

L’une a développé un système d’urinoires féminines sans eau, l’autre a conçu et breveté une technique biosourcée de dépollution des mégots. Toutes deux contribuent par leur invention et leur entreprise à la transformation des pratiques du secteur culturel et évènementiel. Les BIS invitent Purifungi et Madamepee à présenter leurs inventions révolutionnaires.

Avec Audrey Speyer, fondatrice, Purifungi, et Nathalie Des Isnard, fondatrice, Madamepee
Modéré par Amélie Orfila, directrice utilité sociale et sociétale, Les Connexions

15h45-16h15

+ Espace DD Cosylab (Salle G)

Un bilan carbone en 2023, c’est encore utile, ou pas ?

Les bilans carbone, ça fait 10 ans qu’on en parle aux BIS… est-il encore pertinent d’en financer un pour sa structure ? En 2023, n’a-t-on ...

Les bilans carbone, ça fait 10 ans qu’on en parle aux BIS… est-il encore pertinent d’en financer un pour sa structure ? En 2023, n’a-t-on pas déjà accumulé suffisamment d’informations sur les activités et modes de production générateurs de carbone ? Deux personnalités choisies pour leurs points de vue différents sur la question vous invitent à venir trancher la question au Cosylab !

Avec Fanny Valembois, co-pilote Pôle Culture – The Shift Project et consultante, Le Bureau des Acclimatations, et Dominique Béhar, coordinateur, Reeve

16h00-16h40